23:1 "Cent ans et vingt ans et sept ans."

(1) Selon Rachi : « Ceci est la raison pour laquelle [le mot] "ans" est écrit plusieurs fois : afin de nous informer que chaque [mot] est interprété pour lui-même. À l'âge de cent ans, elle était comme si elle avait ving ans par rapport au péché (2) et à l'âge de ving ans, elle était comme si elle avait sept ans par rapport à la beauté. »

Il est également écrit (3) : « Les années de la vie d'Abraham » et l'interprétation [de Rachi] n'est pas exacte (4). [En ce qui concerne] : « les années de la vie d'Ismaël » (5), la même expression est utilisée, ce qui laisserait penser que les années [d'Ismaël] furent égales à celles d'Abraham. [Pourtant], celles-ci ne furent pas égales en rapport à la vertu.

De fait, au début de sa vie [Ismaël] était une mauvaise personne, avant qu'il se repente à la fin [de sa vie]. De plus, la répétition (6) du mot « ans » indique une réelle distinction entre elles et ne doit donc pas être interprétée comme la volonté de les comparer. En fait, [la répétition des mots] « (La vie de Sarah fut de cent) ans (et vingt) ans (et sept) ans » consiste en la façon habituelle de s'exprimer (7).

D'autre part, ce qui est dit dans le Midrach Béréchith Rabbah (8) – « À l'âge de cent ans, elle était comme si elle avait ving ans par rapport au péché » – est l'interprétation de l'expression superflue [dans notre verset] : « Telle fut la durée de la vie de Sarah » qui les inclut et assimile toutes. Une telle interprétation n'a pas été faite [dans le Midrach] à propos d'Abraham (9).

23:2 "Et Abraham vint."

(10) Selon Rachi : « [Il vint] de Beer Shava ». Cependant, cela ne signifie pas qu'Abraham était resté dans cette ville (11), même s'il est écrit dans le verset (12) : « Abraham continua à habiter à Beer Shava ». Car si cela était le cas, de quelle façon Sarah aurait put-elle se trouver à Hébron (13)?

L'intention est plutôt de dire qu'Abraham était allé ce jour-là [à Beer Shava] pour régler ses propos affaires et [que c'est dans cette ville] qu'il apprit que Sarah était décédée. Il vint alors depuis cette ville afin de faire son eulogie et pour la pleurer.

Cependant, selon l'expression de nos rabbins (14) « [Abraham] vint du mont Moriah » – ce qui correspond à la citation qu'a faite le Rav (15) – car lorsque Sarah apprit la nouvelle de « ligotage » d'Yits'haq (16), son âme la quitta et elle décéda.

Suite...

(1) Dans notre verset, il est écrit (littéralement) : « La vie de Sarah fut de cent ans et vingt ans et sept ans ». La question est la suivante : pour quelle raison le mot « ans » est-il répété de la sorte ?

(2) Le Tribunal céleste ne tient pas responsable une personne pour ses péchés avant qu'elle ait atteint l'âge de vingt ans. Dans le cas de Sarah, cela signifie que même à l'âge de cent ans, elle était toujours considérée comme ne pas avoir péché de tout sa vie.

(3) Genèse 25:7.

(4) Car si cela l'était, il ne serait pas écrit...

(5) Ibid. verset 17.

(6) Dans notre verset.

(7) Dans la Langue sainte (i.e. hébreu biblique).

(8) 58:1.

(9) Ainsi, selon le Ramban, la répétition du mot « ans » dans notre verset n'est pas la raison de l'interprétation du Midrach que Rachi cite dans son commentaire. Cette répétition représente plutôt la façon habituelle de s'exprimer. C'est à propos de l'expression située à la fin du verset que le Midrach tire son interprétation.

(10) Le Ramban commence une longue explication afin de répondre aux questions suivantes : 1) À quel endroit Abraham vivait-il lorsque Sarah est décédée ? 2) Sarah est-elle décédée peu de temps après le non-sacrifice de son fils Yits'haq ? 3) À quel endroit Abraham vivait-il lorsqu'Hachem lui commanda de sacrifier Yits'haq ? 4) À quel endroit Abraham est-il allé vivre après le décès de Sarah ?

(11) Après son retour du non-sacrifice de son fils Yits'haq.

(12) Genèse 22:19.

(13) De fait, il est écrit dans le verset 2 suivant : « Sarah mourut (…) à Hébron ».

(14) Dans le Midrach Berechith Rabbah 58:5.

(15) Rachi, dans son commentaire sur notre verset.

(16) Sans savoir qu'en fin de compte, Abraham n'avait pas sacrifié Yits'haq.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Questions sur la Paracha 'Hayé Sarah

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • Selon Rachi, pour quelle raison le mot « ans » est-il répété dans le premier verset de la Paracha ?

  • Selon le Ramban, quelle est la réponse à donner à la question précédente ?

  • Selon le Ramban, dans quelles villes se trouvaient Abraham et Sarah lorsque celle-ci décéda ?

  • Selon Rachi, pour quelle raison le mot « ans » est-il répété dans le premier verset de la Paracha ?

  • Selon le Ramban, quel itinéraire emprunta Abraham après le ligotage d'Yits'haq ?