(Afin de lire la partie précédente du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

41:2 "Et voici que du fleuve sortaient (sept vaches belles et grasses)..."

Puisque le pays d'Égypte est irrigué par le fleuve – et c'est de lui que provient l'abondance ou la famine – [Pharaon] vit [les vaches] sortir du fleuve. Les vaches symbolisent le labourage, tandis que les épis symbolisent la récolte, tel qu'il est écrit (14) [lorsque Yossef interpréta le rêve du Pharaon] : « il n'y aura ni culture ni moisson » (15).

[Dans son rêve, Pharaon] vit que le fleuve montait peu et qu'il n'y aurait donc pas de culture. [De plus, il vit que] le peu qui serait planté dans les endroits humides, « un vent qui viendra de l'est, un vent de l'Éternel » (16) les brûlerait et il les vit [dans son rêve] « flétris par le vent de l'est » (17).

Selon les versets, il semble être implicite que l'abondance se trouvait seulement dans le pays de l'Égypte, tel qu'il est dit (18) : « Une abondance extraordinaire dans tout le pays d'Égypte » et également (19) : « On amassa toutes les denrées des septs années qui se trouvaient dans le pays d'Égypte ».

Cependant, la famine se trouvait dans tous les [autres] pays (20) et c'est de la sorte que Yossef intrerpréta [le rêve de Pharaon lorsqu'il dit que] « sept années de famine surgiront après elles » (21) sans qu'il mentionne le pays d'Égypte [ici, dans notre verset]. C'est pour cela que dans les autres pays, il avait été impossible de stocker de la nourriture, même s'ils avaient entendu l'existence de ce problème, car celui-ci avait été largement rendu public.

Peut-être qu'il y avait eu une allusion à cela dans le rêve [de Pharaon dans le fait qu'en relation avec les vaches grasses, il est mentionné dans notre verset qu'elles] « se mirent à paître dans l'herbage » car c'est [en Égypte] qu'elles se trouvaient et qu'elles étaient nourries. Cependant, en ce qui concerne les vaches chétives et maigres – après qu'elles eu consommé les [vaches] grasses, [il est écrit qu'elles] « se mirent à parcourir la terre » (22) et Pharaon ne savait pas où elles étaient parties.

"Dans l'herbage (ba-arou)"

(23) Selon Rachi : « Dans le "marécage", tel que [cela est écrit] : "Un arou se développe-t-il..."(24) ».

Cependant, cela n'est pas exact car [le mot] « arou » est le nom d'une plante (25) tel que [cela est écrit] : « Le jonc pousse-t-il en l'absence de marais, le roseau (arou) se développe-t-il sans eau ? (…) Il devient sec avant toute autre herbe » (26). Ainsi, il ne s'agit pas d'un « marécage ». Peut-être que [Rachi] voulait dire que la plante qui croît dans un marécage est appelée par le nom de l'endroit où elle croît.

Il est plus exact de dire que le mot « arou » est le nom général pour les plantes et les formations végétales qui poussent au bord des rivières et des marécages. Dans ce cas, la lettre [hébreu] « bet » de l'expression « ba-arou » est semblable à la lettre [hébreu] « bet » [dans le verset (27)] : « Venez, mangez de mon pain (be-la'hmi ) et buvez du vin que j'ai mélangé ».

De fait, [les vaches] broutaient sur le bord de la rivière, tel qu'il est dit (28) : « (… celles là, chétives et maigres et s'arrêtèrent) près des premières au bord du fleuve ».

Peut-être que [le mot « arou »] provient [du mot] « a'hva » (fraternité), dans la mesure où de nombreuses sortes de plantes végétales poussent l'une à côté de l'autre.

Suite...

(14) Genèse 45:6.

(15) Ainsi, c'est de Yossef que le Ramban comprend que le rêve de Pharaon comportait ces deux allusions.

(16) Hoséa 13:15.

(17) Verset 6, dans notre Paracha.

(18) Verset 29.

(19) Verset 48.

(20) Tel qu'il est écrit : « Il y eut famine dans tous les pays », au verset 54.

(21) Verset 30.

(22) Zacharie 6:7.

(23) Le Ramban cherche à répondre à la question suivante : le mot « arou » fait-il référence à un endroit (par ex. : un marécage) ou à une nourriture pour animaux (par ex. : de l'herbe)?

(24) Job 8:11.

(25) Littéralement : « Une plante qui croît ».

(26) Ibid. versets 11-12.

(27) Proverbes 9:5.

(28) Verset 3 suivant de notre Paracha.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Questions sur la Paracha Miqetz

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • Selon Rachi, dans quels cas le mot « yeor » est-il utilisé ?

  • Selon le Ramban, dans quels cas le mot « yeor » est-il utilisé ?

  • Selon le Ramban, Pharaon avait-il pu comprendre - dans son rêve - que la famine n'atteindrait pas l'Égypte ?

  • Selon le Ramban, les vaches broutaient une espèce d'herbe, tandis que selon Rachi, elles broutaient dans un endroit spécifique. Expliquez cette différence d'opinion.