(Afin de lire la partie précédente du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

37:2 "Et le jeune garçon [Yossef] était avec les fils de Bilha."

Selon Rachi : « Ses actions étaient ceux de la jeunesse : il arrangeait ses yeux et mettait en ordre ses cheveux. "Avec les fils de Bilha", cela signifie qu'il passait son temps avec les fils de Bilha parce que ses frères leur manquaient de respect [tandis que lui] se rapprocher d'eux. "Des médisances", [c'est-à-dire qu'il disait] à son père chaque aspect négatif qu'il voyait en ses frères, les fils de Léah. »

Et si cela est le cas, pour quelle raison les fils des servantes (17) ne le sauvèrent-ils pas (18)? Il les aimait, il s'était rapproché d'eux et il disait à son père que ses frères leur manquaient de respect !

Et si nous disons qu'ils avaient peur de leur frères (19), ils étaient au nombre de quatre et Reuben était de leur côté (20) et avec Yossef lui-même [ils totalisaient un nombre de six] et ils auraient eu la main forte sur eux. Cela est d'autant plus vrai que [les cinq fils de Léah] n'auraient pas engagé la lutte avec eux. De plus, il semble – selon la Tora (21) – que la totalité [des frères] acquiescèrent à sa vente [de Yossef] (22).

Cependant, selon l'avis de nos Sages (23) dans le Midrach Berechith Rabbah (84:7) : « Il [Yossef] avait calomnié à l'encontre de tous » (24).

À mon avis, ce verset [devant nous] revient sur ce qui a déjà été mentionné afin de l'expliquer (25) et son objectif [est de nous dire que] Yossef – qui était un jeune garçon de dix-sept ans – était berger avec ses frères, les fils de Bilha et les fils de Zilpah, les épouses de son père.

Cela est comparable [à ce qu'on trouve plus loin] dans ce passage [de la Tora] (26) : « Et ils firent un rêve tous les deux, chacun le sien, la même nuit et chacun selon le sens de son rêve ; l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, détenus en prison ».

[Dans ce cas également, le verset] revient en arrière afin d'expliquer l'expression « tous les deux » mentionnée [au début du verset]. Son objectif [est de nous dire que] tous les deux firent un rêve, l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, détenus en prison, chacun selon le sens de son rêve. [On retrouve cela] dans de nombreux [autres passages de la Tora].

Suite...

(17) Les fils de Bilha et Zilpah.

(18) Lorsque les frères de Yossef le jettèrent dans un puis.

(19) Les fils de Ra'hel et Léah.

(20) C'est-à-dire : Dan, Naftali, Gad et Acher.

(21) Littéralement : « Les Écritures ».

(22) Tel qu'il est dit (au verset 21 de notre chapitre) : « Reuben (...) voulut le sauver de leurs mains. Il se dit : "N'attentons point à sa vie". »

(23) Littéralement : « Nos rabbins ».

(24) Selon Rachi, Yossef calomniait seulement les fils de Léah.

(25) Selon cette interprétation, notre verset nous apprend que Yossef était à l'âge de l'adolescence et qu'il était berger, en compagnie des fils de Bilha et Zilpah. Yossef tenait des propos calomnieux à leur égard. Cependant, selon cette explication, l'ordre du verset doit être inversé.

(26) 40:5.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Questions sur la Paracha Vayéchev

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • Dans notre Paracha, qui réalisait les paroles du verset : « (D-ieu dit à Abram : "(...) Ta postérité séjournera sur une terre étrangère qui ne sera pas à eux...".» ?

  • Pouvez-vous citer les trois interprétations possibles du mot toldoth de notre verset ?