Ramban : Paracha Devarim (1)

1:1 "Ce sont là les paroles que Moïse adressa à tout Israël".

[Ces paroles ont été prononcées] à l'égard des commandements qui sont mentionnés dans la totalité du livre (1), en commençant par les Dix Commandements dans la Paracha Vaét'hanan (2), tel qu'il est dit : « Moïse commença (3) à expliquer cette Tora en disant... »(4) De fait, cela fut prononcé en référence à la Tora. D'autre part, il manque au verset suivant : « l'Éternel notre Dieu nous avait parlé »(5) l'expression « en disant »(6).

Cela est également le cas pour les versets : « Car Dieu m'a fait oublier toutes mes tribulations et toute la maison de mon père » et : « Car Dieu m'a fait fructifier dans le pays de ma misère » (7) auxquels il manque l'expression « [Joseph] dit que Dieu m'a fait oublier...»

Lire la suite...

Ramban : Paracha Devarim (2)

(Afin de lire la première partie du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

Ensuite, Moïse appela tout Israël qui se trouvait devant lui et dit : « Écoute, Israël, les lois et les statuts que je vous fais entendre aujourd'hui »(13). Il commença alors l'explication de la Tora avec les Dix Commandements afin qu'ils les entendent – avec leur explication – de la bouche de celui qui les avait reçus de la bouche du Saint, béni soit-Il. Ensuite, il les informa de l'Unicité de Dieu [en disant]: « Écoute, Israël : l'Éternel est notre Dieu, l'Éternel est Un »(14), ainsi que l'ensemble des commandements qui se trouvent dans ce livre.

Lire la suite...

Ramban : Paracha Devarim (3)

(Afin de lire la partie précédente du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

L'expression « ho'il Moché »(24) signifie qu'il « désira » leur expliquer la Tora. Ceci est mentionné afin de nous informer qu'il considéra par lui-même qu'il convenait d'agir de la sorte, même si Dieu ne le lui avait pas commandé. Le mot « ho'il » est lié aux expressions : « Puisses-tu désirer (ho'el) rester encore cette nuit »(25), « Combien désirions-nous (ho'alnou) rester sur l'autre bord du Jourdain »(26), ainsi que de nombreuses autres expressions.

1:2 "Il y a onze journées depuis le Horeb, en passant par le mont Séir, jusqu'à Kadéch-Barnéa".

Lire la suite...

Questions sur la Paracha Devarim

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • L'expression « Ce sont là les paroles » (1:1) fait-elle référence aux remontrances ou aux commandements (« mitswoth ») qui sont inscrites dans le livre du Deutéronome (selon Rachi et selon le Ramban)?

  • Quelle est la condition pour que l'explication de la Tora et l'achèvement des commandements puissent-ils être réalisés ?
  • Les pays de Moab et de Sihon étaient-ils éloignés ou proches l'un de l'autre ?
  • Quelle est la différence d'interprétation - entre Rachi et le Ramban - de l'expression « ho'il Moché »?