3:24 "Seigneur, l'Éternel..."

(Afin de lire la première partie du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

C'est pour cette raison que Ya'aqov a été appelé « Yechouroun »(29) car l'opposé de ce qui est mensonger est ce qui est honnête (« yachar »).

De la même façon, l’extrémité de la jambe est appelé « talon » (« 'aqev »), [tel qu'il est écrit](30): « tenant de la main le talon (« 'aqev ») d'Ésaü ». [Le talon] est appelé ainsi à cause de sa forme arrondie, comme cela est également le cas pour la partie centrale de la main et du pied qui est appelée dans la Langue [sainte]: « kapoth » à cause de leur forme [qui ressemble à celles des] cuillères (« kapoth ») en or (31).

Cet usage [du mot « 'eqev »]  est habituel dans la Langue [sainte]. On le trouve notamment dans le Sifré : « dans Sa main droite se trouvait se trouvait une loi de feu »(32). [Selon le Sifré, ce verset signifie que] « lorsque les paroles sortaient de la bouche du Saint, béni soit-Il, elles sortaient de Sa droite – [ce qui correspondait à] la gauche [du peuple d']Israël – et qu'elles encerclaient (« 'oqev ») le camp d'Israël [sur une distance de] douze miles sur douze miles.

On trouve également l'expression (33): « ils vinrent sur lui ba'aqifin » ; ce qui signifie : « avec [des arguments] « sinueux et ténus » comme dans le mot « 'aqévin », dans la mesure où ces deux lettres hébreu sont équivalentes (34), comme je l'ai déjà expliqué (35).

Et [la raison pour laquelle notre verset] mentionne l'expression « ces lois » est de mettre en garde [les personnes] avec une grande attention [au respect qu'on leur doit]. De fait, il est impossible pour un peuple nombreux que chaque individu prenne grand soin de tous les commandements et en transgresse aucun. Pourtant, c'est seulement [le respect] des lois qui permet à [l'autorité de] la Tora d'être établie, comme il est écrit (36) : « tout Israël entendra (37) et sera saisi de crainte ».

De plus (38), nombreuses sont les personnes qui auront de la compassion [lorsqu'il s'agira de] lapider ou de brûler un individu après qu'il ait commis une transgression., tel qu'il est dit (39): « Que ton œil soit sans pitié ». D'autre part, des personnes pourraient avoir peur des individus puissants et des imposteurs, tel qu'il est dit (40): « Ne craignez aucune personne, car la justice est à Dieu » et à propos d'un faux prophète, il est dit (41): « Ne crains pas de sévir à son égard ».

Il est fait mention de tout cela à l'égard des incitateurs, tel qu'il est dit (42): « Ne lui donne pas ton consentement, ne l'écoute point ; bien plus, ferme ton œil à la pitié, ne l'épargne pas ni ne dissimule son crime ».

Nous sommes mis en garde « de ne pas l'écouter » car il nous dupe et de « fermer notre œil à la pitié » à cause de la compassion qu'affichent les personnes délicates à l'égard des condamnés. « Ne dissimule pas son crime » et ne reste pas silencieux à cause de sa puissance ou de la peur [que t'inspirent] les membres de sa famille.

Suite...

(29) Deutéronome 33:5.

(30) Genèse 25:26.

(31) De fait, en hébreu le mot « kaf » (singulier du mot « kapoth ») signifie autant « cuillère » que « plante du pied » ou « paume de la main ». On notera cependant que pour différencier la plante du pied de la paume de la main, on dit le plus souvent en hébreu : « kaf regel » pour la première et « kaf yad » pour la seconde.

(32) Deutéronome 33:2.

(33) Baba Qama 113a.

(34) En d'autres termes : selon le Ramban, les deux mots « 'aqifin » et « 'aqévin » partagent le même sens, même si l'un comporte la lettre « f » (en hébreu : «  », tandis que l'autre comporte la lettre « v » (en hébreu : « beth »). Cela est possible car « dans la mesure où... »

(35) Notamment dans le commentaire du Ramban à propos du verset du Lévitique 19:20.

(36) Deutéronome 21:21.

(37) C'est-à-dire : respectera (les lois).

(38) Le Ramban cite maintenant quelques exemples pour montrer que les commandements de la Tora pourraient ne pas être respectés, même par des personnes dont l'intention ne sera pas forcément de s'opposer à la Volonté divine.

(39) Deutéronome 19:13.

(40) Ibid 1:17.

(41) Ibid 18:22.

(42) Ibid 13:9.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Questions sur la Paracha 'Eqev

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • Quelle est la signification - selon Rachi - du titre de notre paracha : "'Eqev"?

  • Existe-t-il d'autres interprétations du mot "'eqev"?

  • Pouvez-vous citer des cas où il est déconseillé de faire preuve de compassion ?