29:9 "Vous êtes placés aujourd'hui, vous tous, en présence de l'Éternel, votre Dieu."

Cela signifie que vous êtes debout et prêts devant l'Éternel afin de maintenir Son alliance. De fait, afin de recevoir la Tora avec son explication, ils s'étaient rassemblés devant lui (1). On peut dire également qu'ils s'étaient rassemblés devant l'arche. L'alliance était le serment qu'il a mentionné : « Afin d'entrer dans l'alliance de l'Éternel, ton Dieu, et dans Son pacte solennel »(2).

Il est possible qu'il établit avec eux une alliance supplémentaire (3), à l'image de la première alliance qu'il avait établi avec eux au mont Sinaï (4), c'est-à-dire : qu'il offrit un holocauste en leur nom et qu'il prit la moité du sang avec laquelle il aspergea l'autel et [l'autre] moité du sang avec laquelle il aspergea le peuple. Cependant, il n'avait pas à mentionner cela [dans notre passage](5).

Selon le chemin de la vérité (6), je vous ai déjà informé de cette alliance.

"Vos chefs de tribus."

Selon Rabbi Abraham ibn Ezra, cela signifie : « Vos chefs, les chefs de vos tribus » comme cela est le cas [au verset](7) : « et la prophétie d'Oded le prophète ».

Selon mon opinion, la Tora (8) généralise et détaille. La généralisation est : « Vos chefs et toutes vos tribus », tandis que la spécification est : « Vos anciens, vos préposés » qui sont vos chefs car (9) : « l'ancien et le notable sont la tête ». De la même façon, il est dit (10): « Faites réunir autour de Moi tous les anciens de vos tribus, et vos magistrats » car chaque personne qui possède de l'autorité et le pouvoir de nomination est appelée « chef »(11).

Il est dit à propos des princes [des tribus](12) : « Ce sont les chefs des familles d'Israël », car ils étaient les plus importants parmi les familles d'Israël. À propos des espions, il est dit (13): « [Ils étaient tous] chefs parmi les enfants d'Israël », c'est-à-dire qu'ils faisaient partie des chefs des enfants d'Israël – et non pas qu'ils étaient les chefs de tous les enfants d'Israël – et qu'ils étaient tous inclus dans le terme « vos chefs ». Il est ensuite dit [dans notre verset] : « chaque citoyen d'Israël », c'est-à-dire « vos tribus ».

Il est ensuite mentionné les enfants, les femmes, les étrangers, le fendeur de bois et le puiseur d'eau qui faisaient partie de la « tourbe nombreuse »(14). Il fit amener les enfants afin de les faire entrer dans l'alliance, car celle-ci fut faite même avec les générations futures ou afin d'accorder [aux parents une Récompense divine](15), comme cela a été dit en ce qui concerne la convocation (16).

Et nos Sages (17) ont dit (18) : « que certains cananéens se présentèrent devant Moïse – comme de la même façon qu'ils le firent également devant Josué - et que Moïse "les établit comme fendeurs de bois et porteurs d'eau pour la communauté et pour (le Tabernacle) du Seigneur".»

L'intention [de nos Sages] n'est pas de dire [que les cananéens] trompèrent Moïse (19) [comme ils trompèrent plus tard Josué]. De fait, ils vinrent plutôt à lui afin de faire la paix (20), car telle est la loi, comme nous l'avons expliqué (21).

Ainsi ai-je trouvé dans le Midrach Tan'huma (22): « Cela nous apprend qu'ils se présentèrent devant Moïse, mais que celui-ci ne les accepta pas. » En d'autres termes : ils ne parvinrent pas à le tromper à conclure une alliance avec eux, mais il en fit immédiatement des fendeurs de bois et des puiseurs d'eau.

Suite...

(1) C'est-à-dire : Moïse.

(2) Verset 11.

(3) Le Ramban propose une explication supplémentaire car selon le verset 13, il est dit que deux concepts furent instituer à cette occasion : une alliance et un pacte.

(4) L'Éxode 24:5-8).

(5) De fait, aucune mention de sang est faite dans notre passage.

(6) C'est-à-dire : la kabbale. Voir le commentaire du Ramban sur le verset dans : Lévitique 26:16.

(7) Chroniques II15:8.

(8) Littéralement : « les Écritures ».

(9) Isaïe 9:14.

(10) Deutéronome 31:28.

(11) Littéralement : « tête ».

(12) Nombres 1:16.

(13) Ibid. 13:3.

(14) L'Éxode 12:38.

(15) Par le simple fait d'avoir amener leurs enfants.

(16) Plus loin, au verset 31:12, Hachem ordonne à Moïse d'assembler « le peuple entier, hommes, femmes et enfants, ainsi que l'étranger... » La Guemara 'Hagiga 3a s'interroge sur la raison pour laquelle les enfants furent convoqués. Ne sont-ils pas trop jeunes pour apprendre ou pour écouter ? La Guemara répond que la raison est d'accorder une récompense à ceux qui les amènent.

(17) Littéralement : « nos rabbins ».

(18) Yevamoth 79a.

(19) Et que celui-ci les convertit.

(20) Et de les convertir.

(21) Voir précédemment 20:10-11.

(22) Nitsavim 2.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Questions sur la Paracha Nitsavim

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • À quoi fait référence le Ramban avec l'expression : "le chemin de la vérité" ?

  • Quelles sont les deux raisons possibles - selon le Ramban - pour lesquelles les enfants furent convoqués ?

  • Quelles fut la différence entre la première alliance et la seconde ?