(Afin de lire la partie précédente du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

16:2 "Et il dit à Moïse : 'Parle à Aaron, ton frère...'."

(20) La raison [pour laquelle le mot "frère" est indiqué dans le verset] est [que l'Éternel désirait dire à Moïse] : « Tu dois le mettre en garde car il est ton frère et même si pour ta part, il ne t'est pas interdit d'entrer [à toute heure dans le Sanctuaire], Aaron – ton frère – ne peut pas entrer à toute heure ».

Selon Rabbi Abraham [ibn Ezra] ce passage de la Tora nous signale que les fils d'Aaron [sont morts] parce qu'ils pénétrèrent [dans le Sanctuaire] avec de l'encens. Cependant, selon moi, cela n'est pas le cas (21).

De fait, lorsque la Tora (22) mentionne leur faute, il est toujours dit (23) : « (Nadab et Abihou moururent devant le Seigneur) pour avoir offert un feu étrange ».

Vous pourriez [estimer que cela est] la preuve qu'ils étaient entrés dans le Sanctuaire, [ce qui correspondrait exactement à l'interdiction à propos de laquelle] Moïse avait été prévenu de mettre en garde [Aaron] de ne pas entrer afin qu'il ne meure pas (24). [Vous devez alors déduire] à plus forte raison comme preuve [qu'ils moururent], le fait qu'ils entrèrent [dans le Sanctuaire] après avoir bu du vin, ce qui correspond à l'interdiction qui fut transmise à Aaron immédiatement après leur mort.

De plus, comment aurait-il pu leur venir à l'esprit de se rendre ce jour-là dans un endroit (25) où même leur père n'avait pas pénétré ? De fait, Aaron avait fait brûler l'encens sur l'autel intérieur (26) et pour quelle raison seraient-ils entrés [plus loin] que lui dans le Sanctuaire afin d'y faire brûler leur encens ? J'ai déjà fait allusion [à la véritable nature] de leur faute (27) et la façon dont est formulé le verset nous apprend cela.

Cependant, l'expression « s'étant avancés » (28) [doit être comprise] selon son sens littéral et elle est similaire à « ils s'approchaient » (29) « pour leurs fonctions » (30). [Ainsi, le verset] signifie que [les fils d'Aaron] moururent lorsqu'ils servirent devant D-ieu. Si cela est le cas, Il (31) mit en garde Aaron qu'il [devait] officier seulement à l'endroit où Il lui commanderait et au moment où Il lui commanderait.

Il est possible que la signification du verset soit similaire à ce qu'on dit nos Sages (32) : « Qu'après la mort de Nadav et Abihou, [le public] parlait d'une façon irrespectueuse à propos de l'encens en disant qu'il en était le responsable, etc » (33).

[Afin de faire comprendre au public que l'encens n'était pas le fautif], la Tora dit : « Après la mort des deux fils d'Aaron, qui, s'étant avancés devant l'Éternel » avec l'encens, Il (31) dit à Aaron qu'il devait s'avancer – encore plus qu'eux – devant l'Éternel, avec l'encens. [De fait, Aaron] mourrait s'il s'avançait dans l'Endroit saint (25) sans l'encens. C'est pour cela qu'au début, [Aaron] entra [dans le Sanctuaire] avec l'encens, tel qu'il est dit (34) : « [Il] introduira le tout dans l'enceinte du voile (…) et le nuage [aromatique] de l'encens enveloppera le propitiatoire qui abrite le Statut et il ne mourra point ».

Ainsi, ceci est la signification [de ce qui est écrit dans notre verset] : « J'apparaîtrai dans un nuage, au-dessus du propitiatoire ». [Cela veut dire qu'Aaron] doit entrer [dans le Sanctuaire seulement] avec l'encens et que le nuage [de ce dernier] s'y répandra, tel qu'il est dit (35) : « le nuage [aromatique] de l'encens enveloppera le propitiatoire ».

Suite...

(20) La question à laquelle tente de répondre le Ramban est la suivante : « Pour quelle raison la Tora indique-t-elle qu'Aaron était le frère de Moïse ? Ne le savions-nous pas déjà ?

(21) Selon le Ramban, les fils d'Aaron ne sont pas morts parce qu'ils entrèrent dans le Sanctuaire, mais plutôt parce qu'ils offrirent un feu qui ne leur avait pas été demandé.

(22) Littéralement : « les Écritures ».

(23) Nombres 3:4.

(24) Ce qui correspond à l'opinion de Ibn Ezra.

(25) Le Sanctuaire.

(26) C'est-à-dire : qui se trouvait à l'intérieur du Tabernacle, mais à l'extérieur du Sanctuaire.

(27) Précédemment 10:2.

(28) Dans le verset qui précède : « L'Éternel parla à Moïse, après la mort des deux fils d'Aaron qui, s'étant avancés devant l'Éternel, avaient péri ».

(29) Éxode 40:32. « C'est en entrant dans la Tente d'assignation ou quand ils s'approcchaient de l'autel, qu'ils devaient faire ces abblutions, ainsi que le Seigneur l'avait prescrit à Moïse ».

(30) Éxode 30:20.

(31) C'est-à-dire : D-ieu.

(32) Littéralement : « nos Rabbins ».

(33) Mekhilta, Bechala'h Vayasa 6.

(34) Plus loin, versets 12-13.

(35) Plus loin, verset 13.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Questions sur la Paracha A'haré Moth

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • Selon le Ramban, les évènements présentés dans la Tora le sont-ils toujours dans l'ordre chronologique ?
  • Selon Rabbi Abraham ibn Ezra, les fils d'Aaron sont morts parce qu'ils pénétrèrent dans le Sanctuaire avec de l'encens. Le Ramban partage-t-il cette opinion ? Si non, quel est son avis ?