25:1 "L'Éternel parla à Moïse au mont Sinaï".

Selon Rachi :

« Pour quelle raison la chemita (1) [qui est le sujet du début de notre Paracha est-elle mentionnée] à côté du mont Sinaï ? Tous les commandements n'ont-ils pas été déclarés au Sinaï (2)? En réalité [la raison de cette proximité est que] de la même façon que les règles générales et les détails de la chemita ont été révélés au Sinaï, de même les règles générales et les détails de [tous les commandements] ont été révélés au Sinaï. C'est ce qui est enseigné dans Torath Kohanim ».

« Il me semble que l’explication est la suivante : dans la mesure où nous ne trouvons pas [le sujet] de la chemita des terres – qui fut répété dans les plaines de Moab – dans le Michné Tora [le livre du Deutéronome], nous apprend de cela que ses règles générales et ses détails furent tous révélés au Sinaï. La Tora nous enseigne donc ici que chaque déclaration qui fut dite à Moïse (3) le fut au Sinaï – avec ses règles générales et ses détails – et qu'elles furent toutes répétées dans les plaines de Moab. »

[Fin du commentaire de Rachi ].

À mes yeux, cela n'est pas exact. De fait, il existe de nombreux commandements – tel que celui de la chemita – qui ne furent pas répétés dans les plaines de Moab. Ce que nous savons des règles générales et des détails [de ces commandements] et qu'ils furent [déclarés] au Sinaï ou dans la Tente d'assignation (4).

De plus, de quelle façon pourrions-nous savoir que les commandements qui furent répétés dans les plaines de Moab peuvent être comparés [au commandement] de la chemita dont les règles générales furent déclarées au Sinaï, tandis que les détails le furent dans les plaines de Moab ? De fait, il semblerait plus logique de dire que les commandements furent répétés [par Moïse dans les plaines de Moab] afin d'en expliquer les détails et qu'au Sinaï, seulement les règles générales [furent enseignées].

Suite...

(1) Les lois de l'agriculture de la Terre d'Israël sont gérées sur une période de cinquante années. Tous les sept ans, une année de repos pour la terre est déclarée : l'année de la chemita, qui est le sujet du début de la Paracha. Durant cette période, la terre ne peut pas être cultivée. De plus, tous les cinquante ans, le Yovel est déclaré. Durant cette année, les terres qui avaient été vendues retournent à leur propriétaire.

(2) Après avoir été enseignés au mont Sinaï (lors du Don de la Tora), un nombre important de commandements furent répétés par Moïse, le dernier jour de sa vie. Le commandement de la chemita ne fait pas partie de ceux qui furent répétés. Ainsi, il est évident qu'il fut donné au mont Sinaï, lors du Don de la Tora.

Le fait que notre verset fasse référence au mont Sinaï – ce qui semble donc inutile – est problématique car il pourrait laisser penser que le commandement de la chemita est pris comme modèle sur lequel on peut déduire une règle générale pour tous les autres commandements : de la même façon que le commandement de la chemita fut enseigné au mont Sinaï (lors du Don de la Tora), tous les autres commandements – même ceux qui furent répétés dans le livre du Deutéronome – furent donnés au mont Sinaï. Pourtant, cela n'est pas exact !

(3) C'est-à-dire : chaque commandement qu'il entendu de D-ieu.

(4) En d'autres termes : le Ramban ne partage pas l'avis de Rachi. Selon lui, s'il est certain que les commandements qui ne furent pas répétés dans les plaines de Moab – lors du dernier jour de la vie de Moïse – furent déclarés à une date précédente, rien ne nous dit qu'ils le furent précisément au mont Sinaï. Selon le Ramban, ces commandements purent être déclarés après le Don de la Tora qui eut lieu sur le mont Sinaï.

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Si vous résidez en E. Israël

Si vous résidez en E. Israël, vous lisez cette semaine la paracha Be'houqotaï.

Questions sur la Paracha Behar

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • À la question : "Tous les commandements furent-ils donnés au mont Sinaï ?", quelle est la différence d'opinion entre le Ramban et Rachi ?
  • Peut-il exister un prophète - après Moïse - qui pourrait déclarer une nouvelle loi ?