(Afin de lire la partie précédente du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

Cependant, l'enseignement du Beraita (5) [cité précédemment] dans le Torath Kohanim est clair :

Les règles générales de la chemita furent [proclamées] au Sinaï, tel qu'il est écrit dans la Paracha « V'élé Hamichpatim » (6) : « Et la septième [année], tu donneras [à la terre] un repos et en abandonneras les fruits, pour que les indigents de ton peuple en jouissent... » (7). Ces lois représentent les règles générales de la chemita.

[Dans notre Paracha], Il (8) revient [sur le sujet de la chemita] et dit qu'au « mont Sinaï » la totalité de ses détails furent proclamés dans la mesure où tous sont mentionnés dans notre Paracha. De plus, à la fin du sujet, il est écrit (9) : « Tels sont les commandements que l'Éternel donna à Moïse pour les enfants d'Israël, au mont Sinaï ».

[Ce verset permet] de comparer tous les commandements de la chemita qui ont été mentionnés [précedemment et de nous apprendre] que tous furent bel et bien déclarés au Sinaï : leurs règles générales, ainsi que leurs détails (10).

Ainsi, il est enseigné dans le Torath Kohanim (11) :

« Tels sont les commandements » (9) [signifie] : à compter de ce jour, aucun prophète ne peut proclamer une nouvelle [loi] (12).

« Que l'Éternel donna à Moïse » (9) [signifie] : le messager (13) se révéla à la hauteur de sa tâche aux yeux de Celui qui l'avait envoyé (8).

« Moïse pour les enfants d'Israël » (9) [signifie] : c'est le mérite [des enfants] d'Israël qui fut la raison [de cet enseignement de la part de Moïse].

« Au mont Sinaï » (9) [signifie] que tous [les commandements] furent proclamés au Sinaï.

Fin du commentaire du Torath Kohanim (14).

En ce qui concerne [le fait que les lois furent répétées] dans les plaines de Moab, la raison est qu'il fut ordonné à Moïse [de les répéter] afin d'expliquer la Tora aux enfants [qui naquirent après le Don de la Tora]. Cela me semble être [l'explication à donner du Torath Kohanim] et « cela a été dit d'une excellente façon ».

Suite...

(5) Un Beraitha est un enseignement de la Loi orale qui a été incorporé dans la Guemara, elle-même une explication de la Michna.

(6) Éxode 21:1 à 40:38.

(7) Ibid. 23:11. Il lest clair que les commandements inclus dans cette section de la Tora furent proclamés au mont Sinaï (voir le commentaire de Rachi au début de la section 21:1).

(8) C'est-à-dire : D-ieu.

(9) Plus loin, 27:34.

(10) En d'autres termes : le Ramban partage l'avis de Rachi, selon lequel les règles générales de tous les commandements de la Tora furent déclarés au mont Sinaï. De fait, cette réalité est contestée par personne. Cependant, selon le Ramban, Rachi se trompe en affirmant que notre verset (25:1) permet d'apprendre que les détails de tous les commandements furent également déclarés au mont Sinaï. Selon le Ramban, si l'expression « au mont Sinaï » de notre verset permet effectivement de dire que les détails de la chemita furent déclarés à cet endroit, c'est en liant notre verset au dernier verset du livre du Lévitique (le verset 27:34, cité précédemment) que nous apprenons cela.

(11) À la fin de la prochaine Paracha : Bé'houqotaï.

(12) Comme cela a déjà été dit, ce verset est le dernier verset du livre du Lévitique. L'expression : « À compter de ce jour, aucun prophète ne peut proclamer une nouvelle [loi] » nous apprend donc que les détails des lois qui furent enseignés plus tard (dans le livre du Deutéronome) par Moïse dans les plaines de Moab, lors du dernier jour de sa vie, avaient déjà été proclamés au mont Sinaï.

(13) C'est-à-dire : Moïse.

(14) Il reste au Ramban à répondre à la question suivante : « Pour quelle raison les lois furent-elles répétées par Moïse dans les plaines de Moab ? »

(Extrait de l'ouvrage à paraître aux Éditions Sichy : "Commentaire du Ramban sur la Paracha" ).

Si vous résidez en E. Israël

Si vous résidez en E. Israël, vous lisez cette semaine la paracha Be'houqotaï.

Questions sur la Paracha Behar

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • À la question : "Tous les commandements furent-ils donnés au mont Sinaï ?", quelle est la différence d'opinion entre le Ramban et Rachi ?
  • Peut-il exister un prophète - après Moïse - qui pourrait déclarer une nouvelle loi ?