Ramban : Paracha Tazria (1)

12:2 "Lorsqu'une femme, ayant conçu, enfantera (un mâle)".

Selon Rachi : « Cela inclut le cas où elle met au monde [une matière qui a l'apparence] d'une masse molle qui s'est liquéfiée – c'est-à-dire : [que son corps] s'est liquéfié – et [ressemble en fin de compte à] de la semence. Sa mère est [tout de même] impure comme après cette naissance ».

(1) L'explication de ce sujet [est la suivante] :

L'enfant né possédait auparavant la forme humaine et par la suite, il se liquéfia. De fait, toute entité qui ne possède pas la forme humaine n'est pas considérée comme un enfant. En outre, toute entité qui n'est pas capable de devenir une créature dotée d'une âme n'est pas considérée comme un enfant.

Lire la suite...

Ramban : Paracha Tazria (2)

(Afin de lire la partie précédente du commentaire du Ramban sur la Paracha, cliquez ici.)

L'opinion des docteurs est également la même à propos de la formation [de l'embryon].

[Cependant], selon l'opinion des philosophes grecs, le corps entier [de l'enfant] est formé à partir du sang de la mère. [Dans ce processus], l'homme possède seulement le pouvoir – qui est appelé dans leur langue : « hili » – de donner la forme à la matière.

[Selon leur opinion], il existe une seule différence entre l'oeuf d'une poule qui est [fécondé] par le coq et celui qui est pondu (15) grâce [à l'action de la poule] qui se roule dans la poussière. Dans le premier cas, l'oeuf permet la naissance d'un poussin, tandis que dans l'autre cas, l'oeuf n'est pas fécondé et improductif à cause de l'élément de chaleur qui lui manque et qui se trouve dans le « hili ».

Lire la suite...

Questions sur la Paracha Tazria

Approfondissez vos connaissances en répondant à ces questions :

  • Selon nos Sages, quels sont les trois partenaires dans la formation d'un être humain et quel est le rôle de chacun ?

  • Selon le Ramban, quelle est la signification du mot "de'vota" ?